Coiffure

La CCT de la coiffure court jusqu'à la fin de 2022. Elle a été déclarée de force obligatoire depuis le 1er janvier 2021. La nouvelle convention collective prévoit une augmentation des salaires minimaux à partir du 1er janvier 2022 pour les employé-e-s à partir de leur 5e année. Mais les problèmes de la branche se sont aggravés. C’est ce qui ressort de notre sondage de l’été 2021.

L'amélioration des conditions de travail des coiffeuses et des coiffeurs est notre objectif. Les partenaires sociaux ont prolongé la convention collective de travail (CCT) jusqu'à la fin de 2022. Elle est généralement contraignante depuis le 1er janvier 2021.

Augmentation du salaire minimum à partir de janvier 2022

Les syndicats Unia et Syna ainsi que l'association de branche Coiffure Suisse se réjouissent que le Conseil fédéral ait déclaré de force obligatoire générale la CCT de la coiffure. Cela signifie que la protection des conditions de travail dans le secteur sera poursuivie sans discontinuité. La nouvelle CCT est en vigueur depuis le 1er janvier 2021 et prévoit une augmentation des salaires minimums pour les employé-e-s à partir de leur cinquième année, dès 2022.

Il faut améliorer les conditions de travail

Plus de 25 000 femmes ou hommes travaillent en Suisse dans la coiffure ou dans une branche de services similaire (manucure, pédicure, ...). Ces professions exigent des compétences solides. C'est un métier physiquement éprouvant, avec des horaires de travail irréguliers.

C'est aussi un travail physiquement exigeant, avec des horaires irréguliers et longs. Les salaires, en particulier ceux des coiffeurs qualifiés, sont nettement inférieurs à ceux d'autres secteurs comparables, et il n'y a toujours pas de 13e mois de salaire.

C'est pourquoi nous nous engageons pour:

  • Améliorer les conditions de travail dans la profession exigeante de la coiffure.
  • Prévenir les conditions de travail précaires par la réglementation.
  • Faire reconnaître les compétences des coiffeurs et des coiffeuses.
  • Moderniser le secteur et créer des perspectives à long terme dans la profession.

Le fait est que la CCT coiffure a un besoin urgent d'être amélioré. Unia s’engage à faire en sorte que les employé-e-s du secteur de la coiffure soient pris au sérieux et que leurs droits et revendications soient appliqués.

Enquête dans le secteur de la coiffure 2021

L'enquête de cette année sur les revendications des coiffeurs et coiffeuses pour les prochaines négociations de la CCT montre encore plus que dans les enquêtes précédentes que des augmentations significatives des salaires minimaux sont nécessaires de toute urgence, en plus d'une réduction du temps de travail et d'une meilleure réglementation des jours de congé par semaine. Les coiffeurs méritent mieux!

Le fait est que la CCT coiffure a un besoin urgent d'être amélioré. Unia s’engage à faire en sorte que les employé-e-s du secteur de la coiffure soient pris au sérieux et que leurs droits et revendications soient appliqués.

La force du syndicat, ce sont ses membres

Lorsque les employé-e-s s'unissent et rejoignent Unia, nous pouvons travailler ensemble pour de meilleures conditions de travail. En tant que membre, vous fixez vos exigences. Vous avez un droit de codécision dans toutes les mesures qui vous concernent, et nous vous soutiendrons en cas de problèmes dans votre entreprise. Vous pouvez aussi entrer en contact avec d'autres employé-e-s du secteur et échanger des expériences.