Hôtellerie-restauration

Une collaboratrice de l’hôtellerie-restauration

Une bonne convention collective nationale de travail (CCNT) ne tombe pas du ciel. Grâce aux syndicats, il existe aujourd’hui une CCNT pour l’hôtellerie et la restauration qui comprend des salaires minimums et un 13e salaire pour toutes et tous.


Hausse des salaires minimums dans l’hôtellerie-restauration en 2024

En 2024, les salaires minimums dans l'hôtellerie-restauration seront relevés. En plus de la compensation du renchérissement, chaque échelle de salaire minimum verra une augmentation de 5 francs par mois.

Les nouveaux salaires minimums dès 2024

Enquête: les salaires dans l’hôtellerie-restauration

Avez-vous reçu une augmentation de salaire pour 2024?

Participez à l’enquête


Si vous travaillez dans un restaurant ou dans un hôtel, les dispositions de la CCNT s’appliquent à vous. Que vous soyez employé-e au service, en cuisine, en hôtel, dans un point de vente à l’emporter ou dans une entreprise de catering, votre employeur doit respecter les salaires minimums, le 13e salaire, les cinq semaines de vacances et le contrôle du temps de travail.

Vous profitez de la CCNT

Sur les pages suivantes, vous trouvez les avantages que vous apporte la CCNT dès 2017, ainsi que des informations sur les dispositions relatives aux salaires, au temps de travail et à la formation professionnelle et continue.

Unia, ça paie!

Unia est le syndicat de l’hôtellerie et de la restauration. Avec près de 14'000 membres, il y est bien ancré et ne cesse de croître. Comme membre d’Unia, vous bénéficiez d’une vaste palette de prestations, dont des conseils juridiques et des possibilités de formation continue.

Les membres d'Unia récupèrent de l'argent

Pour mettre en œuvre de la CCNT, les employeurs déduisent du salaire de leurs employé-e-s au moins 89 francs par an. Unia rembourse annuellement à ses membres jusqu’à 96 francs. Adhérez vous aussi à Unia et contribuez à améliorer les conditions de travail!